Le Blog : Ingénierie Pédagogique et Stratégie Éducative.

Un espace d'auteurs, lieu d'échange des pratiques destiné aux chercheurs et aux étudiants...
 

Le réseau au risque de l’adolescence - En guise de conclusion

En guise de conclusion

Depuis peu, on parle de sociologie clinique dans l’analyse des organisations et dans l’analyse des pratiques. L’idée de penser la pratique permet aujourd’hui d’interroger comment chacun des membres d’une équipe contribue au travail de conceptualisation qui donne du sens aux actions menées. En nous appuyant sur la culture commune énoncée par les équipes (les valeurs, les grilles de lecture différenciées, les vignettes cliniques, le projet d’équipe, le projet individualisé), nous voyons comment la parole se libère et circule au sein d’un groupe, dans une distribution nourrie par une intersubjectivité, toujours à l’œuvre quand plusieurs fonctions s’exercent et se confrontent. Il s’agit parfois de gérer des couples de tension contradictoires pour déduire les conduites à tenir auprès des publics cibles en mettant à jour les effets de rupture et les effets de structure voire des effets de suture.

Le travail d’un réseau de structures se construit sur l’expérience des équipes et a pour objet de favoriser la mise en scène et la mise en sens de ce qui se joue. Qu’est ce qui est à l’œuvre ? Qu’est ce qui est mis au travail ? Sans négliger les notions de bonnes pratiques, de bonne-traitante, de démarche qualité suggérées par la loi de 2002-2, il s’agit d’interroger la qualité de la démarche pour laisser advenir une clinique du sujet et une clinique éducative.

En accompagnant ces équipes, notre rôle est de créer, à partir de chaque membre impliqué par ses propres déterminations temporelles et spatiales, ses appartenances institutionnelles, ses choix théoriques et ses usages culturels, des schémas de représentation où la créativité va faciliter le réaménagement des pratiques élaborées en co-construction par le groupe. C’est créer un espace intermédiaire d’étayage qui est à la fois une instance de communication et une instance de conflictualisation : il ne s’agit pas seulement de prendre connaissance des points de vue divergents, sinon contradictoires, de chacun à partir d’un discours commun, mais grâce à ce positionnement de s’engager dans un remaniement progressif de ces positions pour opérer un travail théorico-clinique (pédagogique, thérapeutique et éducatif), en intégrant des objections et des arguments et ainsi d’accéder à un nouveau rapport à l’altérité, notamment lorsque les mécanismes transférentiels sont pris en compte. Le lieu de création de ce nouveau savoir est le lieu d’articulation des différences pour une appropriation de référents théorico cliniques communs, lieu qui doit se vivre comme un sas de circulation des paroles inédites par le simple fait que leur verbalisation est rendue possible par notre accompagnement. C’est donner du sens au projet d’équipe.

Le réseau est une instance tierce qui aborde le sujet du face à face dans sa double perspective de proximité et distance dans l'intervention professionnelle. Cette instance est un espace de médiation. 

 

Powered by Bullraider.com

Auteur

Georges NTSIBA

Titulaire d’un diplôme d’études supérieures spécialisées DESS en ingénierie et stratégie en formation d’adultes, d’un DEES, d’un DEA en sciences de l’éducation et d’un Doctorat, option psychologie de l’éducation, Membre de l’équipe d’Accueil PROFEOR ( UFR, Sciences de l’Education, Université de Lille3), formé à l’analyse transactionnelle, formation niveau 2ème cycle en psychologie.

Retrouvez Georges NTSIBA sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterLinkedIn

Publications

Pour en savoir plus à partir des dernières recherches dans le domaine de la Pédagogie spécialisée 

Commander

Le blason, une médiation sémiotique au service des usagers pour faciliter l’accès au statut d’auteur.

Commander